Photo: Naomi Tereza Salmon. Mémorial de Buchenwald

« Le chêne de Goethe »

La SS avait laissé un vieux chêne, signalé dans les cartes en tant « gros chêne ». En souvenir des fréquentes visites de Goethe sur l'Ettersberg, les prisonniers le surnommeront le « chêne de Goethe ». En août 1944, il sera endommagé par des bombes et abattu par la suite ; la souche a été préservée.