En savoir davantage

Archives photographiques numériques (seulement en allemand)
Vous trouverez des photographies tirées de l'album privé du commandant du camp, Karl Koch, ici.

Installation du coup de feu dans la nuque
Vous trouverez des informations sur le lieu historique ici.
Vous trouverez une reconstruction de l'installation ici.

Werner Fricke, SS-Hauptscharführer (équivalent d'adjudant dans la SS), de 1939 à 1945 directeur de l'État civil II Weimar-Buchenwald, avec sa femme et des amis devant leur nouvelle maison dans le quartier II des SS près de Kleinobringen, vers 1941.

1941

20 février

389 Juifs néerlandais d’Amsterdam et de Rotterdam sont internés.

Mai/juin

Les SS transfèrent les Juifs néerlandais ainsi que la plupart des Sinti et des Roms au camp de Mauthausen près de Linz, où ils vont succomber dans les carrières.

5/12 juillet

Après l’arrivée de deux convois de détenus polonais et juifs, commence l’assassinat systématique par injection des tuberculeux.

13/14 juillet

En deux convois enregistrés sous la référence « 14f13 », 187 détenus malades ou invalides sont amenés à l’établissement de mise à mort par « euthanasie » Sonnenstein (Pirna), où ils mourront asphyxiés dans la chambre à gaz.

Septembre

Au stand de tir des usines d’armement « Deutsche Ausrüstungswerke » à côté du camp, les SS fusillent les prisonniers de guerre soviétiques. En même temps, ils érigent une installation d’exécution dans une de leurs écuries, à l’ouest du camp. Au cours des deux années suivantes, le « kommando SS 99 » assassinera 8 000 prisonniers de guerre soviétiques par balle dans la nuque.

18 octobre

La Wehrmacht remet aux SS à titre de travailleurs forcés 2 000 prisonniers de guerre soviétiques du camp de prisonniers de guerre de Wietzendorf. À l’intérieur du camp de concentration, une section spéciale voit le jour : le camp des prisonniers de guerre soviétiques.

Novembre

Une commission d’experts en « euthanasie » sélectionne des prisonniers juifs aux fins d’extermination.

Fin de l'année

Le commandant du camp, Koch, est muté à Lublin. 7 911 prisonniers et 1 903 prisonniers de guerre soviétiques se trouvent dans le camp. 1 746 hommes sont décédés au camp au cours de l’année 1941. Les prisonniers de guerre soviétiques n’apparaissent dans aucune statistique.

< >