La députée du Congrès américain, Clare Booth Luce, en conversation avec des prisonniers libérés, allongés dans une baraque de malades, 21 avril 1945. Photo: Byron H. Rollins. AP/Wide World Photos New York

« Le 19 avril 1945, un groupe de dix membres du Parlement britannique se rendit dans le camp afin de constater de première main les conditions. Ils ont été conduits à travers le camp et les services de soins, et se montrés très impressionnés par le travail fourni par les unités. Pendant leur inspection, on leur a montré les baraques des prisonniers, l’hébergement des enfants, le crématoire du camp, le « block 61 » tristement célèbre, et les casernes des SS utilisées comme dispensaire pour les malades. Ils ont discuté avec quelques malades grâce à l’entremise d’interprètes et ont trouvé que les malades étaient reconnaissants de l’aide qu’ils recevaient de la part des Américains. Le lendemain, le 20 avril 1945, un groupe de douze députés du Congrès américain se rendirent dans le camp, afin de se faire une idée de la situation. Ils étaient eux aussi horrifiés des conditions de vie et du traitement que les Allemands avaient infligés aux occupants, et étaient très impressionnés par les progrès que faisait l’unité pour pallier à ces conditions. Le 21 avril 1945, un groupe de sénateurs américains qui avaient été envoyés pour inspecter le camp de concentration de Buchenwald, nous a fait l’honneur d’une visite. »

Récit du 120th Evacuation Hospital, 10 juin 1945 (extrait)

< >