La route baptisée « route du sang » entre Weimar et le Mémorial de Buchenwald. Photo: Katharina Brand. Mémorial de Buchenwald

La route du sang

La route d'accès au camp, agrandie par les détenus. Brutalement et impitoyablement poussés par les SS, les prisonniers ont dû aménager une jonction d'environ cinq kilomètres entre le milieu de l'année 1938 et la fin de l'automne 1939 sur le trajet d'une ancienne route forestière depuis la route nationale Weimar-Ramsla jusqu'au camp de concentration. Les détenus l'ont appelée la « route du sang ». Une partie de la route en béton original est préservée.