Des occupants malades du camp de concentration de Buchenwald sont transportés dans une ancienne caserne SS, après le 15 avril 1945. Photo: 120th Evacuation Hospital. Mémorial de Buchenwald

« Au moment où cette unité se chargea du camp, il s’y trouvait environ 21 000 prisonniers. Le plus grand problème auquel elle se trouvait confrontée était celui de l’hygiène. L’alimentation en eau était interrompue en raison de l’explosion de l’une des conduites principales. Des toilettes étaient pratiquement inexistantes et une quelconque hygiène était apparemment inconnue. L’éclairage était insuffisant, les baraques étaient sales, les baraques étaient surpeuplées, les occupants étaient sous-alimentés et insuffisamment vêtus. Les baraques des prisonniers étaient en mauvais état. Après la reprise du camp, l’unité commença à épouiller et à nettoyer les bâtiments dans lesquels se trouvaient auparavant les sentinelles SS. Lorsque ces bâtiments furent nettoyés, les cas les plus graves y furent transportés. »

Récit du 120th Evacuation Hospital, 10 juin 1945 (extrait)

< >