Musée du Mémorial du camp de concentration de Mittelbau-Dora. Photo: Mémorial du camp de concentration de Mittelbau-Dora

Après 1989

Après la chute de la RDA, le travail du mémorial à Mittelbau-Dora fut repensé. Au centre du travail sur le contenu figuraient et figurent les évènements historiques sur place. Les vestiges et les lieux y renvoyant sur le site du camp furent mis à jour et signalés. Ceci concerne également les galeries souterraines, qui sont à nouveau accessibles depuis 1995.

La gestion du Mémorial, placée sous la responsabilité de la Fondation des Mémoriaux de Buchenwald et de Mittelbau-Dora, est financée depuis 2000 par le Land de Thuringe et l’État fédéral. En 2006 a été inaugurée dans le nouveau musée une exposition permanente sur l’histoire du camp, au centre de laquelle figure l’importance de Mittelbau-Dora comme cas exemplaire de travail forcé concentrationnaire. Afin de documenter la façon dont le passé nazi était traité à l’époque de la RDA, les installations commémoratives érigées avant 1989 ont été conservées.

La suppression des équipements frontaliers a également permis après 1989 que le plus grand camp extérieur de Mittelbau-Dora soit de nouveau accessible à Ellrich-Juliushütte. L’ancien camp de prisonniers avait été divisé après 1945 par la frontière. Les anciens hébergements des détenus avaient été tout d’abord détruits par la RDA, puis, plus tard, du côté ouest également.

En 1995, les membres de l’association « Jugend für Dora » (Jeunesse pour Dora), en collaboration avec la ville d’Ellrich, commencèrent à défricher avec précaution l’ancien terrain du camp. Depuis 2010, des plaques, qui ont été apposées par la ville d’Ellrich en collaboration avec la Commission française Dora-Ellrich et le Mémorial du camp de concentration de Mittelbau-Dora, informent les visiteurs sur l’ancien camp.