14 des 19 accusés dans le procès de Dora de Dachau, 19 septembre 1947. Photo : US Holocaust Memorial Museum

Procès et carrières

Tandis que des experts en fusées américains et britanniques tout d’abord, puis plus tard soviétiques, mirent en sûreté des documents et des pièces de construction des fusées A4, les commissions d’enquête alliées tentèrent de faire le jour sur les crimes commis dans les camps de Mittelbau. En 1946, un tribunal britannique condamna plusieurs membres de la SS qui étaient arrivés en avril 1945 de Mittelbau-Dora à Bergen-Belsen.

Le plus important procès contre les criminels du camp de concentration de Mittelbau-Dora se déroula en 1947 à Dachau. Au cours de la procédure de justice militaire américaine, comparurent devant le tribunal 18 membres de la SS et des kapos, ainsi que l’ancien directeur général de l’usine de Mittelwerk, Georg Rickhey. Outre une peine de mort et de nombreuses condamnations à de longues peines de prison, il y eut aussi quelques acquittements, entre autres pour Rickhey.

Rickhey fit partie de plusieurs douzaines d’ingénieurs et de managers qui, en 1945, passèrent au service des Américains. À leur tête se trouvaient Wernher von Braun et Arthur Rudolph, qui continuèrent tout d’abord à construire des fusées, avant de diriger le programme de vol spatial vers la lune au cours des années 1960. D’anciens ingénieurs de Mittelwerk travaillèrent également pour le programme de fusées soviétique à partir de 1945.

Comme la plupart des ingénieurs en aérospatiale, les spécialistes de la construction ayant participé aux chantiers concentrationnaires de Mittelbau-Dora purent souvent, après la guerre, continuer leur carrière. Seuls très peu d’entre eux furent reconnus responsables d’avoir collaboré au travail forcé et aux crimes commis sur les prisonniers.