Les baraques en construction de l'infirmerie du camp de Dora, début de l'été 1944, détail. Photo : Hauptstaatsarchiv Düsseldorf

Printemps 1944 : déménagement par étapes dans le camp de baraques

Début janvier 1944, les travaux étaient tellement avancés que le montage des fusées A4 put commencer. Avec le démarrage de la production des A4, une restructuration du camp de Dora débuta. Les détenus, qui avaient survécu aux travaux d'agrandissement exténuants au cours de l'automne et de l'hiver 1943/44, ne semblaient plus indispensables à la production, soit parce que leur état physique était trop affaibli, soit parce qu'ils ne paraissaient pas être qualifiés pour le travail à la chaîne de montage. C'est pourquoi de nouveaux détenus, choisis dans d'autres camps de concentration, furent amenés jusqu'à Dora pour fabriquer des fusées A4. Les détenus épuisés par contre furent repoussés vers les camps extérieurs qui surgirent à partir de mars 1944 aux alentours de Nordhausen, et où ils devaient continuer à creuser les galeries ou à travailler des journées durant sur des chantiers. Le camp de Dora se développa donc dès le printemps 1944 en une plaque tournante de déplacement des détenus et prit rapidement les fonctions d'un camp principal.