Photo : Katharina Brand

« Le chemin Caracho »

L'accès direct au camp de prisonniers depuis la route et la gare passait par le « chemin Caracho ». Les plus importantes institutions de l'administration du camp s'y trouvaient ; les pompes à essence, des garages et des vestiges de la kommandantur construite en 1938 ont été préservés. Les SS, flanqués de chiens, faisaient avancer au pas de course les convois de nouveaux arrivants jusqu'à la porte du camp.