Voir

Le point de départ d'un apprentissage historique, c'est le lieu authentique, ce sont les vestiges du camp. En tant que preuves matérielles, ils établissent le lien entre le passé et le présent. Ils sont complétés par des témoignages de l'époque, des documents originaux, des objets en provenance des collections et d'autres matériels parlants. Témoignages immédiats, ils éveillent l'imagination historique et posent des questions : apprendre par la recherche au lieu d'un index moralisateur. L'imagination historique est une base de l'empathie et de la compréhension historique.

Comprendre

Les jeunes qui se rendent dans un mémorial n'ont pas de souvenirs directs du passé. C'est pourquoi le souvenir et la commémoration ont besoin de savoirs. Ces savoirs ne représentent aucune fin en soi. Ils visent à apprendre, en prenant appui sur des exemples historiques concrets, ce qu'on ne fait pas, dans le sens d'une humanité et de droits de l'homme indivisibles. Ils montrent précisément dans quelles conditions politiques, juridiques, sociales et culturelles, les hommes deviennent des coupables. Ils préservent les expériences des persécutés et des combattants de la résistance. Les savoirs sont basés sur la pratique.

Réfléchir

Une réflexion critique sur le passé devrait amener à ouvrir les yeux sur les menaces pesant sur la culture démocratique, respectueuese des droits de l'homme, dans le passé comme au présent. Les expériences et les observations actuelles des jeunes sont ainsi un autre point de départ pour des processus didactiques. La pédagogie des mémoriaux n'édicte aucune image de l'histoire, mais sensibilise et encourage une prise de conscience réfléchie de l'histoire et un jugement autonome historico-éthique.

Communiquer

La pédagogie des mémoriaux encourage les compétences aux dialogues, étant elle-même basée sur le dialogue. Opposée à la fracture de la civilisation que représente le nazisme, figure la solidarité fondamentale de l'homme avec l'homme. Des rencontres interculturelles ou transnationales et des analyses critiques font donc partie intégrante du travail pédagogique des mémoriaux.