Se faire une image: un but principal du travail pédagogique. Photo : Mémorial du camp de concentration de Mittelbau-Dora

Principes et objectifs de notre travail pédagogique

Ce n’est pas une fois les élèves rendus au Mémorial du camp de concentration que s’amorcent les processus d’enseignement, mais bien préalablement à la visite. Une préparation ciblée quant au contenu et aux intérêts des participants est indispensable à une transmission réussie sur place. Le processus d’enseignement, conçu de manière démocratique et ouverte, accorde aux visiteurs le plus haut degré possible de participation volontaire aux différents points du programme. La participation à chacun des points du programme relève néanmoins de la décision individuelle.

Lors de la transmission des teneurs de l’enseignement, une grande importance est accordée à une présentation différenciée et aux perspectives multiples. La règle n° 1 est l’absence totale d’endoctrinement. Cela exclut que le visiteur soit forcé d’adhérer à une opinion souhaitée et empêché de se forger un jugement personnel. Il faut donc également que les controverses dans le domaine de la science et de la politique soient traitées en tant que telles dans la transmission. Les points de vue et options différents ne doivent pas être interprétés de manière unilatérale (Consensus de Beutelsbach).

Les programmes d’enseignement doivent constamment préserver un équilibre entre les travaux ciblés, orientés vers une teneur, et l’action orientée vers un processus, qui ne perd de vue ni le participant ni la dynamique de groupe. Le travail pédagogique du Mémorial du camp de concentration n’a pas pour objectif l’amendement politique et moral du visiteur, pas plus que l’élaboration d’un « bouclier » contre des influences de l’extrême-droite, racistes ou antisémitiques. Les offres du Mémorial doivent au contraire inciter les visiteurs à une réflexion critique personnelle sur l'histoire du lieu et à l'encourager et l'accompagner.

L’objectif est d’atteindre la formation d’une conscience historique, à la fois vive et critique. En l’occurrence, il s’agit également de déclencher des processus de réflexion sur la propre identité, sur l’action sociale et la responsabilité individuelle. Le travail pédagogique du Mémorial est donc dans ce sens orienté vers le présent. Il est pour cela indispensable de tenir compte du cadre de vie quotidien des visiteurs.