Place de commémoration devant l´ancien crématoire. Photo : Claus Bach

Aperçu historique de l’histoire du camp de concentration de Mittelbau-Dora

À partir de 1942-1943, de plus en plus de prisonniers concentrationnaires durent fournir du travail forcé pour l’industrie de guerre allemande. Le camp de concentration de Mittelbau-Dora était le dernier camp principal fondé par les nazis et fait figure d’exemple pour le travail forcé mortel dans l’industrie d’armement allemande.

Août 1943

Le ministre de l’armement, Albert Speer, et le chef de la SS, Heinrich Himmler, décident pour des raisons de protection contre les bombardements aériens de transférer la production des fusées V2 de Peenemünde dans un système de galeries souterraines près de Nordhausen. Des prisonniers concentrationnaires doivent agrandir les galeries, qui servaient auparavant de dépôt de carburant, en usine souterraine de missiles.
Le 28 août 1943, « Dora » est fondé, un camp extérieur du camp de concentration de Buchenwald. Au cours des premiers mois, les détenus doivent non seulement travailler dans les galeries, mais y sont aussi hébergés. Jusqu’en mars 1944, presque 3 000 personnes vont décéder dans les galeries.

Printemps 1944

La production de fusées démarre à l’usine Mittelwerk. La SS fait ériger un camp en surface et les prisonniers déménagent par étapes dans les baraques d’hébergement. En même temps, commencent à partir de mars dans le sud du Harz les travaux de construction de nouvelles galeries, dans lesquelles doivent être transférées les usines aéronautiques du konzern Junkers. Pour héberger les travailleurs forcés concentrationnaires, la SS organise plusieurs camps extérieurs à proximité des chantiers. Les plus grands camps se trouvent à Ellrich et Harzungen. Ils dépendent encore du camp de concentration de Buchenwald.

Octobre 1944

Regroupant les camps avoisinants, « Dora » devient le camp de concentration autonome de Mittelbau. Au printemps 1945, le complexe concentrationnaire comporte presque 40 camps, qui sont répartis dans tout le Harz.

Janvier/Février 1945

La SS déporte 15 000 prisonniers des camps de concentration évacués d’Auschwitz et de Groß-Rosen, parmi lesquels se trouvent aussi des femmes et des enfants, dans le camp de Mittelbau. Ils sont des milliers à mourir de faim, de froid et d’épuisement.

4/5 avril 1945

Lorsque les troupes américaines s’approchent de Nordhausen, la SS fait évacuer les camps de Mittelbau. À pied et par train, les occupants des camps sont poussés dans d’autres camps de concentration. Des milliers de détenus meurent pendant ces convois d’évacuation.

11 avril 1945

Des soldats américains libèrent le camp de concentration de Mittelbau. Dans le camp principal de Dora, ils ne trouvent plus que quelques prisonniers moribonds. Pour plus de 1000 occupants du camp de concentration extérieur de la caserne Boelcke à Nordhausen, toute aide arrive trop tard. Des 60 000 détenus au total qui ont été internés de 1943 à 1945 dans les camps de Mittelbau, 20 000 n’ont pas survécu à l’internement concentrationnaire.

L’histoire après 1945

Mai 1945

L’administration militaire américaine instaure le camp de Dora en hébergement pour les déportés et les travailleurs forcés libérés (Displaced Persons). À la mi-mai 1945, environ 14 000 personnes attendent ici leur retour dans leur pays.

Juillet 1945

L’armée soviétique remplace les Américains comme puissance d’occupation en Thuringe.
« Dora » devient un « camp de rapatriement » soviétique pour des travailleurs forcés libérés.

Décembre 1945 à juillet 1946

« Dora » devient camp de réfugiés pour les Allemands expulsés de Tchécoslovaquie.

Fin 1946

Les baraques en bois de l’ancien terrain du camp de concentration sont démontées et en partie reconstruites à Nordhausen et aux environs. Elles servent d’hébergement de fortune ou d’entrepôts. L’ancien terrain du camp s’efface de plus en plus sous les assauts de la nature.

1947-1948

Les autorités soviétiques font dynamiter les entrées des galeries souterraines selon les accords des Alliés stipulant la démilitarisation de l’Allemagne.

1951

Des survivants français se rendent à l’ancien camp de concentration de Mittelbau-Dora et exigent que soit érigé un monument d’exhortation. À la suite de quoi une plaque commémorative sera érigée et l’« Ehrenstätte KZ Dora » (Lieu d’honneur de Dora) aménagé.

1964

Sur l’initiative de la direction de la SED du district de Nordhausen, le « Mémorial d’exhortation de Dora » est officiellement fondé à la mise en place d’une sculpture de Jürgen von Woyski devant l’ancien crématoire.

1974

L’ancienne place d’appel sur le terrain du Mémorial est réaménagée en tant que place pour les manifestations à l’occasion du 25e anniversaire de la RDA.

À partir de 1990

Avec la fin de la RDA et la réunification de l’Allemagne commence le travail sur la nouvelle conception du Mémorial.

1995

Une partie des galeries souterraines est à nouveau accessible pour les visiteurs.

2003

Le Mémorial du camp de concentration de Mittelbau-Dora est repris par la Fondation autonome des Mémoriaux de Buchenwald et de Mittelbau-Dora.

2005

Le nouveau bâtiment muséal, dans lequel sera montrée à partir de 2006 une exposition permanente sur l’histoire du camp, est inauguré.

Dans le musée se trouve l´exposition permanente. Photo : Claus Bach