En savoir davantage

Archives photographiques numériques (seulement en allemand)
Vous trouverez des clichés du camp libéré effectués par des photographes de l'armée américaine ici.

Film d'introduction (seulement en allemand)
Vous pouvez commander le DVD « KZ Buchenwald/Post Weimar » avec des scènes du camp libéré filmées par l'armée américaine ici.

Audio/vidéo

Reportage radio de 1945
Reportage CBS en anglais d'Edward R. Murrow du 17 avril 1945 : MP3 (10:41 Min.)

Téléchargements

Manifeste des socialistes démocrates
PDF (2.3 MB)

Le serment de Buchenwald
PDF (538 KB)

Soldats américains et anciens prisonniers devant une remorque de camion chargée de cadavres dans la cour intérieure du crématoire, 18 avril 1945.

1945 - Après la libération

11 avril

Le 37e bataillon de chars de la 4e division américaine de chars atteint le camp de Buchenwald. Après la fuite des SS, des prisonniers de la résistance du camp occupent les miradors et se chargent de l’ordre et de l’administration du camp. 21 000 prisonniers vivent leur libération et l’arrivée de l’armée américaine.
Depuis le début de l’année 1945 et jusqu’au 11 avril, 15 000 personnes sont mortes au camp de Buchenwald. Elles sont encore des centaines à mourir des suites de l’internement après la libération. Sur les décès lors des marches d’évacuation, il n’y a que des estimations. Ils se situeraient entre 12 à 15 000 victimes.

13 avril

Lors d’une assemblée de sociaux-démocrates allemands et autrichiens, à laquelle participent aussi des socialistes français, polonais, belges, tchèques, danois et néerlandais, Hermann L. Brill donne lecture du « Manifeste des socialistes démocrates de l’ancien camp de concentration de Buchenwald ». C’est le plus important document servant de programme qui ait vu le jour dans le camp après la libération. Il comporte les conditions indispensables pour la construction d’une Allemagne libre et démocratique.

 

16 avril

Sur ordre du commandant américain de la ville, 1000 habitants de Weimar doivent aller voir le camp, dans lequel les traces de l’hécatombe et des atrocités sont encore visibles pour tout le monde.

19 avril

Cérémonie funéraire pour les morts du camp. Les survivants échangent une promesse qui sera plus tard connue sous le nom de « Serment de Buchenwald ».

Fin avril

Tous les jours arrivent des délégations d’hommes politiques alliés, de journalistes et d’enquêteurs, voulant se faire un tableau du camp sur place et en rendre compte.

De mai à août

Les survivants quittent le camp en groupes. Temporairement, Buchenwald est également un point de rassemblement pour les « displaced persons » en provenance d’autres camps, qui organisent leur retour ou leur émigration.

Juillet/août

Remise du camp à l’administration militaire soviétique. Mise en place du camp dit « Camp spécial n° 2 ».

<